Canal Champlain Imprimer
Écrit par Josée   
Mercredi, 16 Juin 2010 06:43

Bonjour à tous,

 

Après une journée dans les écluses (8 en tout) et des milliers d’arbres comptabilisés, nous avons dormi au quai public (gratuit) de Whitehall le 13 juin au soir. Le quai public est au sud de la dernière écluse donc on doit s’arrêter avant, car si on passe la dernière dans l’optique de partir très tôt le lendemain et bien on doit débourser 1.50 $ du pied pour une marina. Donc on préfère attendre l’écluse à 7:00 et avoir un quai gratuit.

 

Un bon souper chaud cuisiné à bord, pâtes carbonara et crevettes immenses avec une nuit de sommeil réparateur, nous voilà repartis pour une autre journée. Les enfants ont même pu jouer à pêcher et « gosser » des bouts de bois avec un canif pour en faire des souvenirs de voyages. Ils ont couru et joué sur la terre ferme jusqu’à 20:45 donc préparés eux aussi à une autre journée de moteur.

 

Il faut dire qu’ils ont leurs dernières journées d’écoles (lire « exercices de base et revision») à faire et qu’ils mélangent le tout avec l’écoute des  épisodes de la série Il était une fois…les Amériques. On fait de l’univers social comme on peut.

 

Le 14 juin… encore une journée interminable de canal pour enfin arriver au sud du Lac Champlain. On trouve ça tellement ennuyant et monotone qu’on s’est même mis à faire des jeux de mots insignifiants. Le meilleur en lice : lorsque nous avons passé une partie du canal où il y a pour ainsi dire que des marécages, quelqu’un a dit : «Que c’est swamptueux ». Pas mal hein…

 

Nous avons dû nous arrêter en début d’après-midi, car le vent s’est levé et la pluie s’est mise de la partie. Il ne faut pas oublier que notre Jolie Brise a son mât à l’horizontal qui dépasse de presque 5 pieds au devant et donc les vagues nous faisaient faire le sous-marin. Il devait y avoir autour de 25-30 nœuds de vent en pleine face (Comme d’habitude).

 

Le capitaine ayant vécu une expérience de ce genre au printemps passé, a préféré trouver une baie abritée et laisser le temps s’améliorer avant de repartir.

 

Nous sommes donc au sud du Lac Champlain et on se rapproche de plus en plus.

 

A bientôt

Josée xxx